23 ene. 2018

Napoleón, el hacedor





Napoléon et le droit
Thierry Lentz (dir.)
Paris : CNRS Editions, 2017, 288 pp.
ISBN : 9782271115089

Rares sont les époques où le droit a autant été au centre de la pensée des hommes et de l’action des États que sous le Consulat et l’Empire. Ce « retour des juristes » – Cambacérès, Roederer, Merlin de Douai, Boulay de la Meurthe, etc. – conduits par un chef d’État qui ne l’était pas, a permis de trancher les grandes questions, de rendre pratiques les idées retenues, d’écrire le Code et les codes, de stabiliser les institutions, de redessiner l’organisation judiciaire et tant d’autres choses encore dont par exemple les uniformes des magistrats ou les travaux d’aménagement du Palais de justice de Paris. L’œuvre est considérable. Elle est largement pérenne : en dépit des adaptations nécessaires, l’héritage de cette « décennie » foisonnante vit encore au cœur des systèmes juridiques français et européens.
Une trentaine d’historiens et de juristes européens en reprennent l’histoire à la lumière des recherches récentes, en dressent un nouveau bilan et confrontent leurs avis sur la modernité ou l’actualité des racines napoléoniennes de notre droit.

Thierry Lentz, historien et directeur de la Fondation Napoléon, a publié ou dirigé une trentaine d’ouvrages sur le Consulat et l’Empire. On lui doit notamment une Nouvelle histoire du Premier Empire (Fayard, 2002-2010), La conspiration du général Malet. 23 octobre 1812 (Perrin, 2012) et, plus récemment, un remarqué Waterloo. Il est secrétaire général du Comité pour l’édition de la correspondance de Napoléon.


XXX-XXX
 
 
 
Napoléon Bonaparte présentant le code civil à l'impératrice Joséphine (1808)
François-Anne David (1741-1824)
 

No hay comentarios: