22 ene. 2018

La Literatura como recurso filosófico


 
Christophe Bardyn
Philosopher avec les oeuvres littéraires
Paris: Armand Colin, 2016, 304 pp.
ISBN: 9782200611866

Les grandes œuvres littéraires offrent une porte d’entrée passionnante pour toutes les problématiques principales de la philosophie. Quand il s’agit des classiques, les textes littéraires ne doivent pas être considérés comme de simples supports, prétextes finalement vite oubliés avant de passer aux débats d’idées. Plus souvent qu’on ne l’imagine, une œuvre littéraire a posé un concept, voire défini une problématique, bien avant qu’un philosophe ne s’en empare et ne les travaille sur un plan logique.
En suivant le fil directeur du programme de philosophie des classes de terminale, ce manuel offre aux étudiants et aux enseignants de littérature, de philosophie, mais aussi d’histoire, une véritable initiation au fondement de la culture générale, socle commun de la formation du citoyen par l’école – où l’on apprendra, par exemple, en quoi Don Quichotte annonce Descartes, ou comment comprendre Rousseau avec Robinson Crusoé.

 

Introduction.

LE SUJET

Terence, Héautontimorumenos (La personne humaine)

Villon, Le Testament (Le sujet moderne)

Rabelais, Pantagruel (Le désir infini)

Tirso De Molina, L’abuseur de Séville (L’homme absurde)

Lewis Caroll, Les Aventures d’Alice au pays des merveilles (L’interprétation des rêves). Stevenson, L’étrange cas du Docteur Jekyll et de Mr Hyde (Le conscient et l’inconscient)

Kafka, La Métamorphose (L’existence).

LA CULTURE

Euripide, Médée (La barbarie)

Eschyle, Prométhée enchaîné (La technique).

Aristophane, Les Oiseaux (La religion)

Swift, Les Voyages de Gulliver (L’animal dénaturé)

Defoe, Robinson Crusoé (La perfectibilité)

Balzac, le chef d’œuvre inconnu (Le génie)

Zola, Les Rougon-Macquart (Le déterminisme historique).

LA RAISON ET LE RÉEL

Homère, Hymne à Hermès (L’interprétation).

Ovide, Les Métamorphoses (Forme et matière)

Cervantes, Don Quichotte (Idéalisme et empirisme). Calderón, La vie est un songe (L’expérience scientifique)

Hoffmann, L’homme au sable (L’inquiétante étrangeté)

Poe, Le mystère de Marie Roget (L’induction)

Mary Shelley, Frankenstein (La science du vivant).

LA MORALE

Sophocle, Ajax (Nul n’est méchant volontairement)

Homère, L’île de Calypso (Le bien et le plaisir)

Virgile, Énéide (Le devoir

Guillaume De Lorris, Le Roman de la Rose (Le libre arbitre)

Corneille, Le Cid (La générosité)

Goldoni, La Villégiature (Le nihilisme)

Sade, Dialogue entre un prêtre et un moribond (Par-delà bien et mal).

LA POLITIQUE

Euripide, Le Cyclope (L’homme sans la cité et l’état de nature)

Hésiode, Les Travaux et les Jours (La justice). Eschyle, L’Orestie (La vengeance et le droit)

Sophocle, Antigone (La loi naturelle)

Aristophane, Lysistrata et L’Assemblée des femmes (Le meilleur régime)

Le Roman de Renart (Le machiavélisme)

Shakespeare, La Tempête

Rousseau, Le contrat social). Conclusion

Sollers, Une vie divine

Index.

 

Christophe Bardyn. Agrégé et docteur en philosophie, Christophe Bardyn est chargé de cours dans l’enseignement supérieur. Il a publié une biographie de Montaigne (Montaigne: la splendeur de la liberté, Paris: Flammarion, 2017, 543 pp. ISBN: 9782081251618)

 

No hay comentarios: