Thursday, February 04, 2016

La voz de los sin voz. Esclavitud en el Caribe francés (s. XVIII-XIX)



Dominique Rogers (dir.)
Voix d'esclaves. Antilles, Guyane et Louisiane françaises, XVIIIe-XIXe siècles
Karthala (Coll. Esclavages), Paris, 2016, 192 pp.
ISBN: 9782811114053

Cet ouvrage réunit des textes du XVIIIe et XIXe qui donnent à entendre la voix des esclaves des Antilles, de la Guyane et de la Louisiane françaises, qui, longtemps, ont été considérés comme des « sans voix ». Issus de sources judiciaires et infra-judiciaires, ils impliquent directement des esclaves, donnant à découvrir leur histoire.
Cet ouvrage invite à entendre la voix des esclaves des Antilles, de la Guyane et de la Louisiane françaises, qui, longtemps, ont été considérés comme des « sans voix ». Des documents extraits de sources judiciaires et infra-judiciaires, impliquant directement des esclaves ou exceptionnellement des témoins non esclaves des XVIIIe et XIXe siècles, donnent à découvrir leur histoire dans toute sa complexité.
En permettant un accès direct aux documents, par une transcription rigoureuse quoique modernisée, tout en accompagnant le lecteur par des introductions et des compléments bibliographiques, cette anthologie est une première en langue française, en particulier pour le XVIIIe siècle.
Le résultat est impressionnant. Il nous révèle des hommes et des femmes, africains ou créoles, noirs ou métis, citadins ou ruraux, exprimant leurs peurs, leurs humiliations, mais aussi leur « agency », leur capacité à agir, dans un univers trop souvent hostile, en continuant à vivre, par l’insolence, l’humour, les relations de sociabilité, la négociation ou la fuite.

L’ouvrage est né de la collaboration d’une quinzaine de chercheurs, coordonnés par Dominique Rogers, maître de conférences à l’université des Antilles et de la Guyane, membre du laboratoire AIHP-Géode et du CIRESC. Historienne, elle travaille sur les sociétés esclavagistes du monde atlantique, et particulièrement de la Caraïbe.

- Introduction

- L’affaire dite du Gaoulet de 1710. Entre chasses aux esclaves et interconnexions séditieuses
- « Viens, foutu commandeur sy tu as du coeur, viens me prendre icy, bougre de commandeur qui soutient ma femme ! ». Louisiane, 1748
- Comba, esclave noire de Louisiane. Marronage et sociabilité, 1764
- Paul, esclave noir de Louisiane. Francité et foi chrétienne, 1766
- La confession de Médor. Au commencement de l’affaire Macandal. Partie française de Saint-Domingue, 1757
- Raymond, esclave, contre Jean-Baptiste Huet, pacotilleur blanc. Ne pas désobéir à son maître, Partie française de Saint-Domingue (1774-1775)
- Les conflits du quotidien. « Moi capable fait ça moi vlé et ou ti moi vlé », Petit-Goâve, Saint-Domingue, 1780
- Les marrons de Tonnégrande. Guyane, 1748
- Voix d'esclave indirecte autour d'un vol de clous de girofle. Guyane, 1778
- Télémaque dit Congo Rouge, Hercule et Catherine, esclaves marrons. Guyane, 1808
- « J’ose réclamer votre intervention pour obtenir une justice qui m’est due ». Martinique, 1821
- Josaphat, empoisonneur à l’arsenic. Martinique, 1826-1828
- Lucile de Guadeloupe. De l’intimité à l’empoisonnement, 1840
- Déposition de Louisa contre sa maîtresse, femme de couleur libre. Jalousie et violence sexuelle, Guadeloupe, janvier 1844
- La déposition d'Augustin, esclave créole de l'habitation Torelly, contre son maître. Un témoignage sur les violences, Martinique 1845

▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄
 
Este libro forma una colección de textos de los s. XVIII y XIX que recuperan la voz de los sin voz –esclavos de las Antillas, Guayana y Louisiana francesa– a través de fuentes judiciales e infra-judiciales que directamente les involucran dando así a conocer su historia. Excelente material para la Historia europea de los Derechos Humanos.
 
J.C.G.

 
 
 

 

No comments: