Friday, March 27, 2015

Libros y Librerías, Toulon (Francia). Brevisima

Sin apenas tiempo para paseos –en horario comercial- por Toulon, consigo el necesario, aunque siempre peco, para una escapada de quince minutos. Incursiono en librerías locales. Localizo así, en el 50 de Boulevard de Strasbourg, la  Librairie Charlemagne, cuyo anuncio la declara especializada en bandes dessineés et mangas (llevo encargo de un muy buen amigo de Yale para localizar nuevos títulos en relación con temas jurídicos). Entro a ella, divago entre góndolas de novedades y con mirada errática recorro varias secciones -se me quedan atrás, inconscientemente, las de Artes y Música- hasta llegar al friso de teoría y crítica literaria, donde me detengo mirando a cada momento el reloj. Abundancia de textos de Foucault, Deleuze, Blanchot, Barthes… Tengo casi todo en traducciones al español y, en algún caso, las primeras ediciones. No me queda tiempo… Y, de repente, ante mí, algunos ejemplares de la colección Cahiers de L’Herne y, entre ellos, el dedicado a Kafka. Lo hojeo y ojeo con intensidad. El tiempo me devora. Lo hubiera podido adquirir vía internet, ciertamente, incluso con algún descuento. Sin embargo, ¿cómo vencer la tentación de hacerlo en suelo francés? Decidido; vendrá conmigo. Pago y regreso ‘maximus intineribus’ al Coloquio. De camino veo un establecimiento de Livres anciens et cartes postales de collection, situado en una calle de nombre muy literario. Me asomo a su escaparate con avidez, con con fruición también, buscando saciar el deseo y el gozo en los expositores del interior a los que con dificultad alcanza mi mirada. Un pequeño cartel me obstruye; señala el horario, que no es el presente: 'Ouvert du mardi au samedi : 14h30-18h30'. Comprendan que todo esto me causa enorme ansiedad: estar a las puertas… Necesito más tiempo, y no dispongo de él, y sufro. Desando mis pasos -¡qué tortura!- y retorno. Al menos me queda Kafka, este Kafka. Y reescribir, reescribir esta brevísima, algún día.
 
J.G.G.

 


FRANZ KAFKA
Jean-Pierre Morel et Wolfgang Asholt (Dir.)
Éditions de L’Herne, Cahier n° 108, 2014, 384 pp.
ISBN: 9782851971760

À la lumière des travaux de recherche des 30 dernières années, ce Cahier consacré à Franz Kafka cherche à restituer l’histoire de l’écrivain et de l’homme et à donner un aperçu de la richesse et de la diversité de l’œuvre, ainsi que de la variété des interprétations qu’elle continue de susciter même après la fin de ce XXe siècle dont Kafka représente la plus parfaite incarnation littéraire.
Ce Cahier reconstitue la trajectoire de Kafka écrivain, à travers un choix de textes autobiographiques pris dans les Journaux, dans les Cahiers in-octavo ou dans les lettres. Ainsi, la partie conservée de la correspondance avec Felice Bauer (1912-1917) et Milena Jesenská (1920-1924), les deux principales destinataires des lettres d’amour de l’auteur, y est mise à contribution.
L’Herne a sollicité Olivier Mannoni pour retraduire ces textes ; le résultat sera sans doute une découverte pour ceux qui ne connaissent pas Kafka épistolier ou diariste et une surprise pour ceux qui le connaissent par des traductions antérieures : la vigueur de la langue, l’audace des images, les constructions parfois déconcertantes donnent de l’homme privé et de l’écrivain Kafka une image différente de celle, plus discrète et plus policée, à laquelle on est accoutumé. Un florilège de textes écrits sur Kafka par d’autres écrivains et penseurs, allemands, français et d’autres nationalités, vient compléter une vingtaine de contributions dues aux participants français, mais aussi allemands, anglais, américains et canadiens, du colloque de Cerisy « Kafka après «son» siècle » (août 2010).
Cet ensemble se clôt, comme il s’était ouvert, sur une rubrique « Interpréter Kafka », pour souligner qu’en définitive c’est le mouvement de l’interprétation, sans cesse relancé, qui porte la possibilité de survie de l’œuvre : l’examen s’oriente cette fois vers quelques-uns des textes écrits par Kafka entre 1917 et 1924, et notamment Chacals et Arabes, lequel, dès son titre, fascine par la polyvalence des lectures idéologiques ou politiques auxquelles il peut prêter dans le monde de 2014.

Cahier dirigé par Jean-Pierre Morel : ancien élève de l’EN - agrégé de lettres classiques - chargé de recherches au CNRS, il a publié Le Roman insupportable (Gallimard, 1985), Heiner Müller. L’Hydre et l’ascenseur (Circé, 1996), Dos Passos (Belin, 1998), trois livres consacrés aux rapports entre littérature et révolution au XXe siècle. Spécialiste de Kafka, il est est également l’auteur de la partie rédactionnelle du livre de Jascha David, Le Siècle de Kafka (Centre G. Pompidou, 1984), et a présenté Le Procès et Le Château de Kafka (Gallimard, Foliothèque, 1998) et co-organisé avec W. Asholt et G.-A. Goldschmidt, le colloque de Cerisy, « Kafka après “son” siècle » (août 2010). Il a aussi traduit des textes de Brecht (L’Arche), Marina Tsvetaeva (Actes Sud) et Heiner Müller (Editions de Minuit, Christian Bourgois, L’Arche, Théâtrales) et a coédité Dans le dehors du monde : exils d’écrivains et d’artistes au XXe siècle (Presses Sorbonne nouvelle, 2010).

Sommaire

11 Jean-Pierre Morel et Wolfgang Asholt 
Avant-propos 

15 Alexander Kluge
« Un désir d’issues » : onze réponses au sujet de Franz Kafka (Entretien) 

 
I – INTERPRÉTER KAFKA: DANS LA COLONIE PÉNITENTIAIRE 

27 Pascale Casanova 
La Colonie pénitentiaire ou l’ethnologie combative de Kafka

35 Ritchie Robertson
Kafka et le contexte historique : l’exemple de La Colonie pénitentiaire

42 Frédérique Leichter-Flack
Le témoin passif. Dans la Colonie pénitentiaire comme expérience de lecture 

48 Sebastian Veg
Modernité et colonialisme. Dans la Colonie pénitentiaire de Kafka et Homme pour homme de Brecht

55 Heiner Müller
Dans la colonie pénitentiaire, d’après Kafka (Inédit) 

 
II – ÉDITER KAFKA 

59 Claudine Raboin
Kafka dans le texte

66 Karl Dietrich Wolff
Le concept et l’histoire de l’édition critique en fac-similé

71 Roland Reuß
Les Feuillets de Zürau sont-ils des « aphorismes » ? 

80 Hélène Thiérard
Les Aphorismes de Zürau : la recherche d’une forme textuelle paradoxale

87 Jean-Pierre Morel
Les lignes du temps

 
91 CHRONOLOGIE – I

97 Kafka par lui-même

99 Franz Kafka 
Lettres et  Journal (1903-1912) – Extraits 

 
RÉSONANCES

107 Alfred Döblin
Les romans de Franz Kafka 

108 Bertolt Brecht 
Propos décents sur Kafka 

109 Walter Benjamin
Notes sur Kafka 

111 Bruno Schulz
Postface au Procès de Franz Kafka 

113 André Breton
« En vain contre la porte de ce monde » 

114 Jorge Luis Borges
Franz Kafka 

115 André Gide
Journal 1940-1942 (Extraits) 

116 Jean-Paul Sartre
« Du fantastique »

118 Albert Camus
« Son œuvre est universelle » 

120 Jean Starobinski
« Le mystère du corps » 

122 Hannah Arendt 
Le héros de Kafka 

124 Maurice Blanchot 
« Comme une nage fuyante entre deux eaux » 

126 Günther Anders
« Une preuve de l’existence de Dieu » 

127 Marthe Robert 
Lecture de Kafka 
 

III – SITUER KAFKA 

131 Carole Ksiazenicer-Matheron
Kafka et le yiddish : rencontre avec le vivant 

138 John Zilcosky
« Samsa était voyageur de commerce » : trains, trauma et corps illisible

146 Gerald Stieg
Kafka et Otto Weininger : à propos du Château

154 Stéphane Mosès
Scholem et Kafka 

158 Sandra Travers de Faultrier
Kafka, Gide et Le Procès : « Cet être traqué, c’est moi. » 

 
IV – COMMENTER KAFKA 

167 Georges-Arthur Goldschmidt 
Il y a des livres qui vous coupent la respiration ... (Entretien)

174 Jean-Pierre Gaxie
Comment Kafka s’égypta 

181 Ghyslain Lévy
D’un principe d’épuisement

188 Paul Rauchs
Kafka et les psychanalystes 

194 Arnaud Villani
Kafka et la conscience de l’abîme

200 Jean-Pierre Morel
Les lignes du temps

 
CHRONOLOGIE – II

209 Franz Kafka 
Lettres, Carnets et Journal (1912-1917) – Extraits 

 
RÉSONANCES

227 Hermann Broch
« Il ne naît qu’une fois par siècle un génie comme Kafka » 

228 Ernst Bloch
« Kafka, grande et paisible apparition » 

229 Jean Genet 
« Une littérature de traqués sans tracas » 

230 Roland Barthes
« Comment écrire » 

231 Isaac Bashevis Singer
Un ami de Kafka 

233 Elias Canetti
L’autre Procès

234 Gilles Deleuze et Félix Guattari
« Fasciné par tout ce qui est petit » 

235 Tadeusz Różewicz
« L’Artiste de la Faim » 

237 Philip Roth
« Et de quoi parlait Kafka ? » 

239 Georges Perec
Scènes de la vie d’un trapéziste 

240 Peter Weiss
Le château en Bohême d’un prolétaire 

241 Peter Handke
« Mon idéal de langue » 

242 Milan Kundera 
« Surmonter la malédiction de la solitude » 

 
V – ÉCRIRE, METTRE EN SCÈNE, FILMER APRÈS KAFKA 

245 Krzysztof Warlikowski
« Il lui restait si peu pour respirer… » (Entretien) 

250 Hubert Roland
Kafka, précurseur du réalisme magique 

257 Caspar Battegay
Lire ce que Kafka n’a jamais écrit

264 Monika Prochniewicz
Kafka relu par Tadeusz Różewicz

271 Jean Jourdheuil
L’improbable théâtre de Franz Kafka

278 Daniel Medin
À la porte : une leçon kafkaïenne de J.M. Coetzee

 
VI – INTERPRÉTER KAFKA (DE NOUVEAU…)

287 VOLKER BRAUN, KAFKA ET LA RDA

Wolfgang Asholt 

Présentation 

289 Volker Braun
Note de travail – Déréaliser / Réaliser. La marche dans les profondeurs – « Déréalisation. Hommage à K. » 

293 Vivian Liska
Infinitudes ou les fins de Kafka (Un petit bout de femme, Le Terrier )

300 Philippe Zard
Le voyage imaginaire de Franz Kafka en « Palestine » : lecture de
Chacals et Arabes

307 Christoph König
Kafka : « Quelqu’un qui a échoué » ?

316 Jean-Pierre Morel
Les lignes du temps
 

CHRONOLOGIE– III

328 Franz Kafka
Lettres, Carnets  et  Journal (1917-1924) – Extraits 

 

RÉSONANCES

349 Pierre Pachet 
« Le bruit empêche son travail comme il l’empêche de s’endormir » 

351 Jacques Derrida 
« Pas de chemin pour accéder à la loi » ? 

352 Gilles Deleuze
Une autre voie, une voie étroite 

353 Pietro Citati
Une autre version de la légende des Sirènes 

354 Bernard Pingaud
L’autre moi

355 W. G.  Sebald
« Cette monstrueuse entreprise de restauration » 

357 Antonio Muñoz Molina 
Kafka et Milena : trains de nuit 

359 Roberto Calasso
« Le décidément divin » 

360 George Steiner
« Un tour de force irrésistible en matière d’imagination » 

362 Thomas Pavel
« Un cauchemar à la fois effrayant et cocasse » 

364 Georges-Arthur Goldschmidt 
« Tout est dans une disproportion radicale » 

366 Michael Kumpfmüller
 « Dora » 

367 Andrzej Bart 
Les sœurs de Kafka 

369 Jean-Pierre Morel
Après Kafka 

373
Repères bibliographiques 

375
Biographie des contributeurs 

No comments: