Friday, April 03, 2015

Bélgica: Cine y Derecho internacional. Novedad bibliográfica


 
Du droit international au Cinéma
Olivier Corten et François Dubuisson (dir.)
Editions A.Pedone, Paris, 2015, 398 pp.
ISBN: 9782233007438

Le cinéma est un objet d’études pour les sciences humaines depuis un certain temps déjà.
D’abord, les relations entre droit et cinéma ont fait l’objet d’un certain nombre de réflexions de la part de juristes qui travaillent essentiellement dans un cadre juridique national, et à partir du véritable genre que sont devenus les Courtroom movies. Ensuite, on peut pointer un grand nombre d’études mettant en relation le cinéma et les relations internationales.
Dans ces études, cependant, le droit n’est qu’exceptionnellement évoqué, si tant est qu’il le soit jamais. Bref, si on met à part quelques rares écrits, les relations entre droit international et cinéma n’ont jamais fait l’objet d’une analyse spécifique, lacune que vise à combler le présent ouvrage.
Son objectif est de montrer quelles sont les représentations qui se dégagent des productions cinématographiques, autrement dit quelle est l’image du droit international et des normes qui le composent qui est véhiculée dans les films et séries. Au-delà d’une critique strictement juridique, l’ambition est de prendre en compte, dans une perspective plus large empreinte d’interdisciplinarité, les relations entre droit international, cinéma et idéologie.
Le projet a aussi une vocation didactique, favorisant à la fois un dialogue entre académiques et acteurs du monde culturel et, plus largement, une prise de distance et une vision critique de la part de tout (télé)spectateur.


Sommaire

- Olivier Corten & François Dubuisson
Avant-propos

- Olivier Corten
Droit international et cinéma : quelle méthodologie ?

 
Première partie.
Le droit international, réalité ou (science-)fiction ? 

- Marco Benatar
« Au mépris du danger, reculer l’impossible » : à la recherche d’un ordre juridique intergalactique

- Vincent Chapaux
Les rapports inter-espèces dans les films de science-fiction et dans le droit international terrien

- Franck Latty
Un droit international surréaliste ? La lex sportiva cinématographiée

Deuxième partie.
Guerres, force et opérations de police : de quel droit ?

- Olivier Corten
Mais où est donc passée la Charte des Nations Unies ? Représentations et sous-représentations des règles sur l’usage de la force dans les films d’action

- François Dubuisson
Le conflit israélo-palestinien : une saga cinématographique

- Jacobo Ríos Rodríguez
Jack Bauer, 007 et OSS 117 : quelles représentations du droit international ?

Troisième partie.
La justice entre en scène 

-Xavier Philippe
Les crimes internationaux vus par le cinéma : une mobilisation intuitive du droit international pénal

-Anne Lagerwall
Quand la justice pénale internationale tient le premier rôle 241

-Noémie Turgis
Justice transitionnelle au cinéma, justice transitionnelle par le cinéma

Quatrième partie.
Les droits de la personne à l’écran

- Martyna M. Fałkowska & Vaios Koutroulis,
A la recherche du principe de distinction entre combattants et non-combattants dans les films de guerre

-Michel Tabbal,
La mise en scène de la lutte contre le terrorisme : où sont les droits de l’homme?

Conclusions
Serge Sur, Présentations et représentations du droit international dans les films et les séries télévisées

 
Olivier CORTEN est professeur à l’U.L.B., Centre de droit international et de sociologie appliquée au droit international. Il a notamment publié Méthodologie du droit international public (éd. U.L.B., 2009) et Le droit contre la guerre (2ème éd., Pedone, 2014).
François DUBUISSON est professeur à l’U.L.B., Centre de droit international et de sociologie appliquée au droit international. Il est notamment spécialisé dans les aspects juridiques du conflit israélo-palestinien.

 

▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄

Se reúnen en la presente publicación los trabajos presentados al Colloque ‘Droit international et cinéma’, que organizado por el Centre de droit international tuvo lugar los días 17 et 18 février 2014 en la Université Libre de Bruxelles, sobre el que en su día informó este blog.


J.C.G.

No comments: