Monday, September 29, 2014

Derecho y Anarquía, ¿el agua y el aceite?



Chloé Bertrand, Raphaël Brett, Flore Pulliero, Noé Wagener (dir.)
Droit et Anarchie
Avant-propos Fl. Poirat et P. Jacob
L'Harmattan / PU Sceaux, 2013, 218 pp.
ISBN:978-2-343-02138-6

 

Présentation éditeur

Droit et anarchie seraient incompatibles, car le droit impliquerait nécessairement l'autorité (dont l'État moderne constitue la forme ultime, par la monopolisation du pouvoir de contrainte) que l'anarchie supprime. Aussi, l'étude de l'anarchie n'aurait plus grand chose à révéler au juriste. Pourtant, est-il vraiment satisfaisant de cantonner la question de l'anarchie à l'histoire des idées politiques, alors que l'enjeu du débat touche les fondements mêmes de l'ordre juridique?

 

Sommaire

Avant-propos, Florence Poirat et Patrick Jacob
- Le droit, l’anarchie et les juristes. Introduction, Noé Wagener

CHAPITRE 1er: Théoriciens anarchistes du droit

- Les théories des contrats de Pierre-Joseph Proudhon: anarchie, fédéralisme et mutuellisme, Irène Pereira
- «De quel droit?», la recherche du fondement du droit par Kropotkine, Aude Zaradny
- L’ambivalence féconde du rapport entre l’«Unique» et le droit chez Stirner, Philippe Hoyer

CHAPITRE 2: Doctrine juridique anarchiste?

- Léon Duguit, juriste reconnu, anarchiste qui s’ignore?, Anna Neyrat
- La théorie réaliste de l’interprétation est-elle une théorie anarchiste?, Charles-Édouard Sénac

CHAPITRE 3: Le droit en lutte contre l’anarchie

- L’anarchiste, un délinquant «hors norme», Romain Gauthier
- Le phénomène des rave parties, exemple du droit en lutte contre l’anarchie, Édouard Bédarrides

CHAPITRE 4: La part d’anarchie dans le droit

- Le droit international, mythique anarchie?, Bérénice Schramm
- Les droits fondamentaux dans l’ordre juridique international: la fin du droit anarchique ou nouvelle anarchie juridique, Catherine Le Bris
- Droit d’auteur et anarchie: postérité de la pensée de Pierre-joseph Proudhon sur le droit d’auteur, Philippe Mouron
- Summum jus, summa anarchia? Conclusions, Emmanuel Dockès


No comments: