Friday, January 24, 2014

Derecho y cine. Cinema blue



Frédéric Tachou
Et le sexe entra dans la modernité
Photographie obscène et cinéma pornographique primitif, aux origines d'une industrie

Paris, Klincksieck (Collection d'esthétique, 80), 2014, 456 pp., ISBN-102-252-03910-8



Au milieu du XIXe siècle, lorsque des photographes parisiens donnèrent naissance au commerce des photographies «obscènes», ils ne fixèrent pas sur leurs plaques de verre des témoignages documentaires sur ce que la loi prétendait confiner dans la sphère privée, mais mirent en scène leurs modèles pour construire une sorte d'utopie sexuelle. L’utilisation de la photographie et ensuite du film imposa ainsi un nouveau paradigme qui inaugura l'ère de la pornographie moderne.
Partant d’une lettre de Paul Eluard adressée à Gala en 1926 dans laquelle le poète raconte avoir vu dans le cinéma pornographique «[...] la passion contre la mort et la bêtise», Frédéric Tachou relève le défi d’une évaluation du phénomène culturel naissant. En s’appuyant sur l’analyse approfondie de photographies et de films produits entre 1850 et 1950, il propose une approche critique des conditions nouvelles dans lesquelles s’est élaborée une relation aussi inédite qu’originale entre le spectacle et le spectateur. L’auteur gage que le système de signes propre à ces photographies et à ces films qui combine illusion et réalité a permis la mise au point d’un instrument redoutable par lequel les fantasmes sexuels des individus peuvent s’échanger avec une fantasmagorie plus collective. Dans des sociétés aptes à transformer tous les domaines de la vie en marchés, où des qualités se changent en quantités, le monde du fantasme ne peut pas être épargné.

Frédéric Tachou est né à Bordeaux en 1964. Après une formation de plasticien et d'esthéticien, il enseigne les arts plastiques jusqu'en 2000 avant d'entamer une carrière de cinéaste expérimental. Parallèlement à ses activités créatives, il soutient une thèse de doctorat en Esthétique et Sciences de l'art à Paris I où il enseigne l'analyse du cinéma expérimental.



Sommaire

Introduction

Première partie. La photographie «obscène», source de la pornographie moderne

1. La non-indifférente technique
2. Photographes et autres personnages
3. Modèles
4. Ce que figure la photographie «obscène»
5. Du théâtre réel – Psychologie de la photographie «obscène»
6. Une photographie inaugurale
7. De l'image au droit – L'éthique
8. Du droit à l'image – Le politique
9. De l’image au désir – Le scopique


Deuxième partie. Hypothèses pour une inscription du cinéma pornographique primitif dans l'histoire

1. La photographie «obscène» s’anima – Quand?
2. Le cinéma anima quelque chose – Quoi?
3. Les modalités pratiques du cinéma. Première période 1895-1923
4. Les modalités pratiques du cinéma. Seconde période 1923-1950
5. Du professionnel à «l’amateur» ou de l’amateur au «professionnel»? Première période 1895-1923
6. Autonomie et fixation des réseaux de production. Seconde période 1923-1950
7. Dégradation qualitative des films dans la seconde période 1923-1950
8. Les films pornographiques américains
9. Organisation du marché de la pornographie cinématographique. Première période 1895-1923. Les réseaux d'exploitation traditionnels, France et États-Unis
10. Cinéma pornographique primitif et maisons de tolérance
11. Le marché pornographique dans la seconde période 1923-1950. Les séances Smockers aux États-Unis
12. La vente par correspondance en France
13. La commande privée. Un cas exceptionnel: les films pornographiques du roi d’Espagne Alphonse XIII
14. Remarques sur l’existence d'un cinéma pornographique amateur


Troisième partie. Phénoménologie et psychologie du cinéma pornographique primitif

1. Mise en scène de l’acte de voir, ou construction du regard
2. Analogie primaire: le voyeurisme comme regard redoublé du spectateur-visualisateur
3. Le regard hors-champ «non-intentionnel extensif» de l’acteur
4. L’adresse directe au spectateur, le regard «intentionnel intensif»
5. Le trompe-l’œil. De la phénoménologie à la psychologie du film pornographique primitif
6. Du corps et du récit
7. Le jeu : organon du cinéma pornographique primitif
8. Fantasmes de chacun et matrices fantasmatiques


Quatrième partie. Esquisse pour une critique de l'industrie du fantasme

1. De l’hostilité à l’utilité, le service social rendu par le cinéma pornographique primitif
2. Subversion ou conformisme?
3. Pornographie et réification
4. L’approche éthique, ou définition d'un périmètre de déshumanisation
5. De l’expérience du jeu à l'industrie culturelle
6. Hétérogénéité des scripts sexuels et désublimation répressive

Conclusion

Photographies
Films
Ouvrages, essais, études
Index

Fuente: http://www.klincksieck.com/livre/?

No comments: