Thursday, August 29, 2013

El rostro fenemino de la Ilustración. Novedad bibliográfica. Francia


Florence Lotterie
Le Genre des Lumières - Femme et philosophe au XVIIIe siècle
Classiques Garnier (Coll. L'Europe des Lumières), Paris, 2013, 336 pp
ISBN : 9782812410253.


Au XVIIIe siècle, la figure insistante de la «femme philosophe» s'articule à un imaginaire ambivalent de la différence des sexes, entre hantise d'une confusion délétère et quête d'un modèle d'harmonie. La femme travestit-elle la philosophie? Les Lumières ont-elles un genre?

In the eighteenth century, the powerful figure of the “female philosopher” is at the centre of ambivalent fantasies concerning the difference between the sexes, which swing between the fear of harmful confusion and the desire for harmony. Do women distort philosophy? Is the Enlightenment gendered?


Table des matières

Liste des abréviations
INTRODUCTION

Première partie
LE FÉMININ DU PHILOSOPHE

DISQUALIFER: LE MOT ET L’IMAGE
L’arme lexicographique
L ’effet de liste : un effacement paradoxal
L’hypothèque satirique
- Reconfigurations dramatiques :
- Des Femmes savantes à Tartuffe
- La « sophimane»: inquiétante ou ridicule?
- D’une allégorie burlesque : la femme au livre
Rousseau : conjurer l’effémination.

LA CARTÉSIENNE : UN «MOMENT FONTENELLE»
Un modèle invisible : l’androgyne philosophe de Poulain de la Barre
L’imaginaire sexuel du dialogue philosophique
La marquise de Fontenelle ou l’ambivalence du charme
Devenir philosophe / rester femme
Les folles académiques : Genlis et la satire des cartésiennes

GALANTES MINERVES

L’invention marivaldienne du roman-mémoires: «une femme qui pense»
Soeurs de Marianne :la «petite philosophie» de l’autodidacte
«Cela est philosophe» : Voltaire féministe?
- L’hommage à Châtelet
- La revanche de Ninon

LA SCÈNE MATÉRIALISTE : DIDEROT
La robe de Mirzoza ou le défi de la mascarade
Le dialogue: une philosophie collaborative?
Deuxième partie
LE FÉMININ ET LE PHILOSOPHE

LE ROMAN DU COUPLE PHILOSOPHIQUE
Le cabinet de Cleveland
Les scénarii de la distinction
- L’« effet Xanthippe » et les machines célibataires
- La courtisane et le philosophe
- La philia peut-elle être mixte ?
- Le corps philosophique
Fictions exemplaires
- Formules consensuelles
- Diderot : la femme savante et l’ingratitude masculine- Julie, contre la philosophie ?

FABLES PEDAGOGIQUES
Le complexe de Zélis
- Inertie du sérail, ineptie de l’esprit
- Anaïs retrouvée et perdue: échec de la « chaîne des femmes»
Savoirs dérobés, savoirs repris : l’autodidacte
- Une expérience féminine : l’éducation de Madame Roland
- Père et fille : le fantasme diderotien
- L’autodidacte est-elle possible ?
- Prévost et la « Grecque moderne »
Fictions antiféministes : retour à l’ordre de la domus
- Un héritage antiphilosophique : la fille désobéissante
- Le rousseauisme de Rétif

LIBRES -PENSEUSES EN ROMANCIE
Les statuts d’affranchies
- Hipparchia, histoire galante (1748)
- Féminiser Cleveland : l’exemple de Milady B***
- La cynique sadienne
La philosophe comme exemplum: la mort de l’esprit fort
Improbables amazones: utopies de législatrices
Troisième partie
LE PHILOSOPHE, LES FEMMES ET LE POLITIQUE

« VOUS BLÂMEREZ LA FEMME QUI PARLERA TROP HAUT »
Fables du politique
- Scénographie révolutionnaire du retour à l’ordre
- Contre-Révolution, anti-Lumières et complot féminin : Barruel
Contes des deux sexes : Jouy, Genlis
- Variation libertine : Déidamie ou la femme savante (1799)
- Genlis contre la « femme auteur »
- Staël devant Genlis : l’idéal de la « philosophie sensible »
Genlis et La femme philosophe (1803)
LE MÉDECIN MALGRÉ ELLES
Minerve en hystérie
- La clinique de Sophie
- La faiblesse et l’énergie: Sade contre Cabanis
Des âges du sexe à ses anomalies: portrait de la philosophe en amphibie
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE
Index des noms


▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄

Excelente y refinado trabajo. De mi partcular interés tódo lo relativo al teatro diderotiano, asunto que me ha ocupado en algún trabajo pendiente todavía de edición para este mismo año. Sobre otros temas y géneros literaros, como la fabula docet y la novela, absolutamente atractivos y no menos rigurosos. Viva recomendación.
J.C.G.

No comments: