Thursday, February 17, 2011

François Mauriac en el Ciclo Droit, Histoire et Littérature. Centre d’Histoire Judiciaire

Un nouveau cycle de tables rondes, organisé par le Centre d’Histoire Judiciaire (CNRS-Université Lille 2), sous le thème : Droit, Histoire et Littérature, a débuté le Jeudi 18 novembre 2010, avec comme intervenant, Mr Jean HilaireTitre : Droit et justice dans les fables de la Fontaine


La prochaine intervention aura lieu le Vendredi 18 février à 10h30, Salle Guy Debeyre, Faculté de Droit avec comme intervenant, Monsieur Jérôme Michel Maître des Requêtes au Conseil d’Etat, avec pour titre:
L’acte de juger dans l’œuvre de François Mauriac



Sobre el conferenciante vid. su libro
Jérôme Michel
François Mauriac. La justice des Béatitudes
Michalon (Le bien commun), Paris, 2010, 114 pp.
ISBN : 978-2-84186-529-1


“Ce qu’il y a de plus horrible au monde, c’est la justice séparée de la charité.” Pour Mauriac, une justice sans charité n’est que la forme institutionnalisée de la loi de «l’entre-dévorement». La justice des hommes est trop souvent celle de Pilate si elle n’est rendue qu’au nom des hommes. Pour qu’une vraie justice puisse être fondée, il faut admettre l’existence du mal au cœur de l’humanité et méditer en conséquence ce qu’il en est de l’homme. La justice, dès lors, appelle son parachèvement par une charité qui est d’abord synonyme d’humanité". C’est pourquoi il n’y a pas pour Mauriac de question politique plus haute que celle de la justice. Répondre à son appel, c’est contredire le mal. C’est de la profondeur de sa pensée sur la justice, nourrie par l’écriture romanesque, que Mauriac tira la justesse de vue qui marque son fameux Bloc-notes et fit de ce bourgeois catholique et conservateur l’une des voix les plus écoutées de son temps. Face au siècle, Mauriac maintient une double exigence qui, plus que jamais, en fait notre contemporain : juger la politique au nom des valeurs qui ne sont pas politiques, et refuser la politisation de ces mêmes valeurs.
Jérôme Michel (n. 1966) est maître des requêtes au Conseil d’Etat et professeur associé à l’Université de Lyon 3 - Jean Moulin.



François Mauriac (1885-1970)

«Le vrai nom de la justice est miséricorde»
François Mauriac, Plongées, Editions Bernard Grasset, Paris, 1938
---XXX---
Le calendrier des manifestations pour 2011 est fixé au :
Vendredi 11 mars 2011 à 11h00
M. François Ost
Titre : Shakespeare et le droit. L’exemple du marchand de Venise
Vendredi 8 avril 2011 à 10h30 :
M. Patrick Wald Lasowski
Titre : La langue du droit, la langue du plaisir au siècle des Lumières

Fuente: http://chj-cnrs.univ-lille2.fr/spip.php?article398

No comments: