Sunday, March 14, 2010

Fábulas y Derecho


Jean de la Fontaine
Fables choisies 1663 (ed. 1688)
En seguimiento de la entrada fechada a 5/15/2008 [Fabulario y Derecho http://iurisdictio-lexmalacitana.blogspot.com/2008/05/fabulario-y-derecho.html]








VV. AA.
Jean de La Fontaine juriste?
Lecture de fables choisies à la lumière du droit

(Association Thesa Nostra- École doctorale «Pierre Couvrat»)
Faculté de Droit et des Sciences Sociales de Poitiers,

(coll. de Faculté de Droit et des Sciences Sociales de Poitiers, 35),
2010, Poitiers, 338 pp.
ISBN: 978-2-275-02821-7


Réunis au sein de l'Association Thesa Nostra, les doctorants de l'École doctorale «Pierre Couvrat» (regroupant les Facultés de Droit de Poitiers, de La Rochelle, de Limoges, du Maine et d'Angers) publient dans le présent ouvrage, avec le soutien de la Faculté de Droit et des Sciences Sociales de Poitiers, leurs travaux présentés lors de la journée d'étude du 21 mai 2008 sur le thème «Jean de La Fontaine juriste? Lecture de fables choisies à la lumière du droit».
Ces quatorze contributions illustrent dans des domaines juridiques très variés l'écho, direct ou indirect, de l'œuvre de Jean de La Fontaine en droit. Ses fables mettent en exergue, pour une partie d'entre elles, des situations intéressant très directement les juristes, qu'il s'agisse du droit de propriété, du droit de la preuve, des clauses léonines, de la propriété foncière, de la succession testamentaire, du rituel judiciaire, du système de justice ou encore des rapports entre force et droit. Le «droit dans les fables» est ainsi étudié au travers de «L'âne portant les reliques», «Des animaux malades de la peste», «Le chat, la belette et le petit lapin», «Les frelons et les mouches à miel», «La génisse, la chèvre et la brebis en société avec le lion», «Le loup et l'agneau», «Testament expliqué par Ésope», «Le laboureur et ses enfants». D'autres ont plutôt servi de prétexte pour aborder, à travers les situations factuelles décrites par les fables, des questions juridiques diverses telles la responsabilité médicale à Madagascar, la transaction, le droit du travail, le devoir de cohérence ou encore le régime relatif au transport aérien de passagers. Le «droit par les fables» concerne ainsi «La laitière et le pot au lait», «Les loups et les brebis», «Le marchand, le gentilhomme, le pâtre et le fils du roi», «Le satyre et le passant», «La tortue et les deux canards».
Nous espérons que le présent ouvrage permette de contribuer au rapprochement entre droit et littérature.

Résumé
LE DROIT PAR LES FABLES
• " Le laboureur et ses enfants " ou la propriété foncière coutumière à Madagascar : à la rencontre d'un droit particulier en voie de disparition
• " La laitière et le pot au lait ", investissement et risque, vers une meilleure protection de l'investisseur boursier à travers le devoir de mise en garde
• " Les loups et les brebis ", ou comment La Fontaine cherche à mettre fin à un conflit universel par la voie de la transaction
• " Le marchand, le gentilhomme, le pâtre et le fils du roi " : quatre chercheurs de nouveaux mondes (du travail ?)
LE DROIT DANS LES FABLES
• " L'âne portant les reliques ", de quelques nouveaux aspects du rituel judiciaire et de sa symbolique
• Des animaux malades de la peste à la justice malade des hommes
• " Le chat, la belette et le petit lapin ", quand le squat animalier interrogeait les fondements du droit de propriété
• " Les frelons et les mouches à miel ", à l'oeuvre on reconnaît l'artisan : il n'y a pas de droit sans preuve même à l'heure de Internet



Jean de La Fontaine 1621-1695

No comments: