Saturday, November 14, 2009

Dreyfus, todavía



Gilles Manceron et Emmanuel Naquet (Dir.)
Être dreyfusard hier et aujourd’hui
PU Rennes (coll. Histoire), Rennes, 2009, 552 pp,
ISBN:978-2-7535 0947-4




La particularité de ce livre, parmi tous les travaux parus à l’occasion du centenaire de l’affaire Dreyfus, est de lier les nouveaux regards sur cet épisode fondamental de notre histoire à la réflexion sur un certain nombre de débats actuels, notamment sur la question de l’approche universaliste ou communautaire de la lutte contre l’antisémitisme.
En se plaçant sous l’égide de Pierre Vidal-Naquet, qui s’est défini lui-même comme, inséparablement, historien et citoyen engagé, cet ouvrage s’efforce d’ajouter à l’analyse proprement historique celle du sens qu’a pris, depuis l’Affaire et jusqu’à aujourd’hui, la notion d’engagement dreyfusard.
À partir des travaux du colloque international organisé, en association avec plusieurs institutions et sociétés savantes, par la Ligue des droits de l’Homme les 8 et 9 décembre 2006, à l’École militaire, sur les lieux mêmes où s’était déroulée, un siècle plus tôt, après la dégradation du capitaine, la cérémonie réparatrice de juillet 1906, les directeurs de cet ouvrage ont introduit d’importants compléments qui en dégagent les problématiques et les principaux points en débat.
Aux études des quarante-cinq historiens réunis ici, dont Serge Berstein, Patrick Cabanel, Vincent Duclert, Michel Dreyfus, Rémi Fabre, Robert Frank et Jérôme Grévy, s’ajoutent des contributions d’autres personnalités connues pour leur implication dans les questions relatives à la Justice, tels Lucie Aubrac, Robert Badinter, Jean-Jacques de Félice, Jean-Pierre Dubois, Nicole Dreyfus, Stéphane Hessel, Henri Leclerc, Michel Tubiana, ainsi que l’ancien premier président de la Cour de cassation, Guy Canivet, et l’avocat général à sa chambre criminelle, Didier Boccon-Gibod. Les échanges rassemblés dans ce livre prennent aussi une dimension internationale, avec les apports de Michel Abitbol, Cylvie Claveau, Simon Epstein et Norman Ingram.
Au-delà du public intéressé par l’histoire de l’affaire Dreyfus et la place fondatrice qu’elle occupe dans notre modernité républicaine, les débats soulevés dans ce livre, qui renvoient à des enjeux contemporains, concernent aussi tous les citoyens.

Sommaire
Table des matières
Les auteurs
Introduction par GILLES MANCERON et Emmanuel NAQUET,
L'engagement dreyfusard, histoire, postérité et actualité
Hommage par Geneviève DREYFUS-ARMAND et Gilles MANCERON,
PierreVidal-Naquet, «un dreyfusard en action»
Première partie. - Quelques dreyfusards méconnus
Introduction par SERGE BERSTEIN,
«Des seconds rôles?»
1.1. Gilles MANCERON et Philippe ORIOL,
Jean Ajalbert, ou l'oubli des «tristesses et des intérêts privés»
1.2. Serge BERSTEIN,
Léon Blum, un simple «juriste»?
1.3. Michel DREYFUS et Emmanuel NAQUET,
Célestin Bouglé, un durkheimien gagné à la «cause »
l.4. Michel DREYFUS,
Léon Bourgeois, ou l'entrée tardne en révisionnisme du père du solidarisme
1.5. Samuël TOMEI,
Ferdinand Buisson, ou comment résister à la folie du sens propre
1.6. Françoise BLUM,
Lude Dreyfus, de l'épouse à l'héroïne
1.7. Gilles MANCERON. Emmanuel NAQUET et Philippe ORIOL,
Mathieu Dreyfus, le «frère admirable»
1.8. Vincent DUCLERT,
Émile Duclaux ou la sdence en action
1.9. Michel DROUIN,
Le commandant Forzinetti, premier dreyfusard de l'armée française 93
1.10. Marie-Claire BANCQUART,
Anatole France, l'écrivain engagé, l'écrivain délaissé
1.11. Marc PÉNIN,
Charles Gide, «le vrai dreyfusard » le juge imperturbable»
1.12. Emmanuel NAQUET,
Arthur Giry, un homme de science au service de laVérité et de la Justice
1.13. Vincent DUCLERT,
Édouard Grimaux, la figure du savant engagé
1.14. Michel DREYFUS,
Paul Guieysse, l'Affaire et au-delà
1.15. Rémi FABRE et Emmanuel NAQUET,
Yves Guyot, ou la fusion du libéralisme et des droits de l'Homme
1.16. Emmanuel NAQUET et Philippe ORIOL,
Louis Havet, ou la nécessité de la révision jusqu'au bout
1.17. Gilles MANCERON et Emmanuel NAQUET,
Émile Kahn, ou soixante ans de dreyfusisme
1.18. Perrine SIMON-NAHUM,
Zadoc Kahn, une figure du judaïsme français restée longtemps secrète
1.19. Gilles MANCERON, Emmanuel NAQUET et Plùlippe ORIOL,
Louis Leblois, l'avocat qui joua davantage qu'un second rôle
1.20. Françoise BLUM,
Aline Ménard.Dorian, du salon à la scène politique
1.21. Pierre MICHEL,
Octave Mirbeau et l'engagement éthique
1.22. Rémi FABRE, Gilles MANCERON et Emmanuel NAQUET,
Mathias Morhardt, un dreyfusard historique et problématique
1.23. Anne-Laure ANIZAN,
Paul Painlevé, la posture du mathématicien devant la vérité
1.24. Patrick CABANEL,
Félix Pécaut, laïcité protestante et dreyfusisme
1.25. Frédérique DUFOUR, Jean Psichari, un exemple d'intégration sociale parachevée par le dreyfusisme
1.26. Gilles CANDAR, Emmanuel NAQUET et Philippe ORIOL,
Pierre Quillard, écrivain, défenseur des hommes et des peuples
1.27. Hervé DUCHÊNE,
Salomon Reinach, un cadet en Dreyfusie
1.28. André HÉLARD,
Henri Sée, dreyfusard au nom de la science et en haine du cléricalisme
1.29. Emmanuel NAQUET,
Charles Seignobos, un membre du «parti de la justice et de l'humanité»
1.30. Bertrand FAVREAU,
Ludovic Trarieux, ou l'oubli d'un des premiers dreyfusards
1.31. Jérôme GRÉVY,
Pierre Waldeck.Rousseau, un dreyfusard de raison?
1.32. Vincent DUCLERT,
Alfred Dreyfus, un dreyfusard méconnu

Deuxième partie. - Des milieux à revisiter
Introduction par Jérôme GRÉVY,
Des histoires décalées et emboîtées: associations, revues et éditeurs
2.1. Jean-Marie MAYEUR,
Le Comité catholique pour la défense du droit, une phalange de dreyfusards avancés
2.2. Jacqueline LALOUETTE,
La Fédération française de la Libre Pensée: une intervention tardive et ambiguë
2.3. Jean-Paul MARTIN,
La Ligue de l'enseignement: une participation attentiste à la culture politique républicaine
2.4. Édouard BOEGLIN,
Le rendez..vous raté de la franc-maçonnerie
2.5. Colette COSNIER,
La Fronde, un «journal entièrement dirigé, rédigé... par les femmes» au coeur de l'Affaire
2.6. Paul-Henri BOURRELIER,
La Revue blanche ou l'engagement de la jeunesse
2.7. Jean-Yves MOLLIER,
Les éditeurs français face à l'Affaire

Troisième partie. - Des moments, des lieux et des représentations
Introduction par Rémi FABRE,
Une affaire de sons
3.1. André BACH,
Les officiers de la «Grande Muette» et l'un des leurs
3.2. Alain MONCHABLON,
Le Quartier latin, un microcosme.révélateur des oppositions issues de 1'Affaire
3.3. Marcel THOMAS,
La légende des aveux: naissance et mort d'une rumeur.
3.4. Danielle TARTAKOWSKY,
L'omniprésence de la rue
3.5. Stéphane GACON,
L'atmnistie: «l'incident est clos»?
3.6. Didier BOCCON-GlBOD,
Le rôle du parquet général de la Cour de cassation dans l'Affaire
3.7. Alain PAGÈS,
Les représentations romanesques de l'affaire Dreyfus
3.8. Patrick CABANEL,
Après l'Affaire: nostalgie de dreyfusards «désaffairés»

Quatrième partie. - L'antisémitisme avant, pendant et après l'Affaire Introduction par Emmanuel NAQUET,
Le péril et la riposte
4.1. Perrine SIMON-NAHUM,
Les bastions antisémites des droites cléricales et nationalistes au XIXe siècle
4.2. Vincent DUCLERT,
L'explosion de l'antisémitisme au début de l'Affaire
4.3. Nicole SAVY,
Romantisme et antisémitisme: la littérature au piège des stéréotypes.
4.4. Michel ABITBOL,
L'antisémitisme algérien, un phénomène colonial dans l'affaire Dreyfus.
4.5. Michel DREYFUS,
L'antisémitisme à gauche aussi
4.6. Gilles CANDAR,
Le cas Jaurès
4.7. Cylvie CLAVEAU, Le combat dreyfusard et la question de l'antisémitisme à l'épreuve du XXe siècle
4.8. Norman INGRAM,
Qui a tué la Ligue des droits de l'Homme? La Ligue, les nazis et la chute de la France en 1940
4.9. Simon EPSTEIN,
Les dreyfusards sous l'Occupation
4.10. Michel TUBIANA,
Le combat contre l'antisémitisme comme combat pour la justice universelle

Cinquième partie. - Postérité de l'engagement dreyfusard
Introduction par Gilles MANCERON,
L'universalisme en question: l'Affaire comme référence et comme modèle
5.1. Rémy CAZALS,
La lutte pour la réhabilitation des victimes des tribunaux militaires de la Grande Guerre
5.2. Lude AUBRAC,
La mémoire de l'Affaire dans le combat de la Résistance
5.3. Éric AGRIKOLIANSKY,
Réédition ou réinvention? Le modèle du combat dreyfusard dans la guerre d'Algérie
5.4. Nicole DREYFUS,
D'une enfance alsadenne à la guerre d'Algérie: racines et permanences du combat drey:fusard.
5.5. Jean-Jacques de FÉLICE,
La pédagogie de l'Affaire dans la guerre d'Algérie
5.6. Benjamin STORA,
Impact et postérité de l'Affaire chez les Juifs d'Algérie
5.7. Henri LECLERC,
Du refus de la raison d'État à celui de la raison éconotnique
5.8. Guy CANNET,
La Cour de cassation et la défense des droits des justiciables
5.9. Carlos Miguel HERRERA,
L'autre combat pour l'universel: les droits sociaux
5.10. Catherine FHIMA,
Les effets de l'affaire Dreyfus à travers qudques figures juives
5.11. Stéphane BESSEL,
Le dreyfusisme aujourd'hui
Postface par Jean-Pierre DUBOIS,
Le combat pour les droits de l'Homme, aujourd'hui comme aux temps de l'affaire Dreyfus
Index nominum

Gilles Manceron est l’auteur notamment de Marianne et les colonies (La Découverte, 2003, ISBN 13: 9782707138798), 1885, Le tournant colonial de la République (La Découverte, 2007, ISBN 13 : 9782707149374), et, en collaboration avec Claude Liauzu, La colonisation, la loi et l'histoire (Syllepse, 2006, ISBN 13 : 9782849500873) et avec Madeleine Rebérioux le recuil de textes du XVIIIe SIECLE à 1848, Droits de l'Homme. Combats du siècle (Seuil, 2004, ISBN 13: 9782130563754 ).
Emmanuel Naquet, chercheur au Centre d’histoire de Sciences Po-Paris, auteur en 2005 d’une thèse sur la Ligue des droits de l’Homme de 1898 à 1940, à paraître chez Fayard, est membre des comités de rédaction d’Histoire@Politique. Politique, culture, société et de Matériaux pour l’histoire de notre temps.

No comments: